Très franchement, on pourrait continuer longtemps : les 101 Dalmatiens, La petite sirène, La Belle et la Bête, Alice au pays des merveilles, Mulan, Robin des bois, Dumbo, Pinocchio, La Belle et le Clochard … On pourrait vous lister une trentaine de classiques Disney, étalés sur un demi-siècle, et tous aussi impressionnants les uns que les autres. Sauf qu’il faut bien choisir ! Après de longs débats, nous nous sommes attardés sur quelques films de plus

Cendrillon (1950)

C’est un des premiers films à pousser l’idée « le prince charmant existe », que beaucoup de films reprendront derrière – mais on ne lui en veut pas. Basé sur un conte ancien (quelques parties glauques en moins), c’est la base de tous les films pour ado qui suivront. Une fille jolie mais modeste rencontre sa fée marraine, enfile une jolie robe et des souliers de verre, et se dégotte le prince convoité. Ce n’est pas sans encombre bien sûr, puisqu’il faut échapper à la vilaine belle-mère et aux demi-sœurs malicieuses. Oui, le film parait un peu daté, mais il est difficile de ne pas s’émerveiller quand Cendrillon reçoit cette superbe robe après tous les malheurs qui lui sont tombés dessus. Puis, le film nous donne espoir que la gentillesse et la modestie finissent par payer.

Pocahontas (1995)

Bon, le film est historiquement loufoque, et un peu raciste par moments. Mais c’est tout de même un des films les plus réfléchis de Disney. « L’air du vent » est une hymne environnementale intemporelle qui met en avant l’importance de la préservation de la nature. En matière de princesses Disney, Pocahontas est une des fortiches, c’est sûr. Voyez comme elle fait face aux ignorances de John Smith et aux violences des hommes blancs. On peut aussi mentionner la grand-mère saule : c’est bien une des seules fois qu’une vieille fripée Disney n’est pas un personnage malicieux désireux de la jeunesse des protagonistes.

Le Roi Lion (1994)

Hamlet, mais avec des lions, on est d’accord ? Une histoire de rédemption classique boostée à coup de musique extraordinaire et de voix reconnaissables (VO). Simba, un petit lionceau téméraire, est très vite trainé dans des expériences tantôt terribles tantôt révélatrices, alors qu’il se relève de l’exile après s’être accusé de la mort de son père. Ajoutez quelques éléments bien fantasques : des hippies à philosophie « relax, la vie est belle », un nuage qui parle, un singe shaman et une vision du passé, et bim. Revenu confronté Scar, le méchant oncle ayant planifié la mort de Mufasa et Simba, ce dernier fait preuve de vertu en l’épargnant (avant que celui-ci ne soit à son tour victime de trahison par ses hyènes). Si le Roi Lion ne vous prépare pas à la vie, rien n’y parviendra.

Aladdin (1992)

La plupart des contes Disney racontent l’histoire d’un outsider qui surmonte les obstacles pour trouver le succès/l’amour de sa vie. Aladdin, c’est tout ça, mais en version top du top. C’est l’histoire d’un garçon des rues qui séduit la princesse et bat le sorcier maléfique qui veut son cœur (pour toutes les mauvaises raisons), dans une aventure épique, un mélange d’amour, d’action et de magie. Aladdin, c’est la version idéale de tous les ingrédients qui font un film Disney. Aladdin est le protagoniste parfait : un peu battu par la vie, mais cool, juste et confiant. Jasmine est gentille, belle et ouverte. Jafar et Iago sont de parfaits mélanges de comique et de terreur. Puis il y a le génie, doublé en VO par Robin Williams ! Si de nombreux autres films méritent leur place dans notre top 3, Aladdin exécute simplement toutes les prouesses Disney à la perfection.

Catégories : DisneyDivertissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *